illustration André Evette : protéger les biens et les personnes le long des cours d’eau
© INRAE

Biodiversité 2 min

André Evette : protéger les biens et les personnes le long des cours d’eau

Chercheur et ingénieur au Lessem à Grenoble, André Evette travaille sur la restauration des berges de cours d’eau et sur le contrôle des espèces exotiques envahissantes. Son objectif : développer des techniques de génie végétal en utilisant des plantes pour éviter au maximum les techniques de génie civil, synonyme de béton, de murs ou d’enrochement.

Publié le 18 décembre 2019

Anaïs BozinoRédactrice

Contacts

André Evette Laboratoire des écosystèmes et sociétés en montagne

Le centre

Le département

En savoir plus

Biodiversité

Génie végétal en berges de cours d'eau, une solution vouée à se développer

Pour restaurer les berges des cours d’eau, ces écrins de biodiversité aujourd’hui très dégradés, le génie végétal apparaît comme une solution de plus en plus prometteuse. À INRAE, des spécialistes des ouvrages de génie végétal appliqués aux berges analysent leur comportement quand ils sont soumis à de fortes contraintes. Leur but : améliorer les méthodes de dimensionnement de ces ouvrages pour, à terme, proposer aux concepteurs des solutions efficaces y compris en contextes extrêmes.

18 décembre 2019

Biodiversité

Terrains dégradés des stations de ski : la piste locale pour restaurer la biodiversité

Le développement des territoires de montagne s’accompagne de nombreux aménagements dont la construction des pistes de ski. Des aménagements qui peuvent fragiliser voire détruire le sol et le couvert végétal des espaces montagnards. Que ce soit pour lutter contre l’érosion, réhabiliter le paysage ou préserver la biodiversité, ces espaces doivent être restaurés. Face à des techniques écologiquement peu satisfaisantes, INRAE contribue à la mise en place d’une filière de revégétalisation qui utiliserait des semences locales pour restaurer le milieu montagnard alpin.

17 décembre 2019

Biodiversité

Les estuaires, des écosystèmes sous pression

Les estuaires, entre fleuve et océan, sont des milieux sensibles aux changements globaux qui abritent une biodiversité emblématique parfois menacée. Les scientifiques d'INRAE observent ces écosystèmes depuis près de 40 ans et mènent de nombreux travaux pour les protéger et les restaurer.

18 décembre 2019