3 min

On n’a jamais eu autant besoin de recherche

INRAE, l’institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, est le fruit de la fusion de l’Inra et d’Irstea. Premier organisme de recherche mondial spécialisé sur ces trois domaines, il s’engage à relever les défis qui les concernent en proposant par la recherche, l’innovation et l’appui aux politiques publiques de nouvelles orientations pour transformer durablement l’agriculture, l’alimentation et l’environnement.

Publié le 01 janvier 2020

illustration On n’a jamais eu autant besoin de recherche
© INRAE

L’humanité et la planète font face à un changement global qui crée de nouvelles attentes vis-à-vis de la recherche, en particulier dans les domaines de l’agriculture, l’alimentation et l’environnement : atténuation et adaptation au changement climatique, sécurité alimentaire et nutritionnelle, transition des agricultures, préservation des ressources naturelles, restauration de la biodiversité, anticipation et gestion des risques. S’y ajoutent des enjeux plus territorialisés qui incluent les conditions de vie et de rémunération des agriculteurs, la compétitivité économique des entreprises, l’aménagement des territoires, l’accès à une alimentation saine et diversifiée pour chacun.

La science pour la vie, l’humain, la terre

Fruit de la fusion de l’Inra1et d’Irstea2, INRAE, l’institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, est le premier organisme de recherche mondial spécialisé sur ces trois domaines scientifiques. Relever ces défis en proposant par la recherche, l’innovation et l’appui aux politiques publiques de nouvelles orientations pour transformer durablement l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, telle est son ambition.

Philippe Mauguin, PDG
Philippe Mauguin PDG d'INRAE

Grâce à la richesse de ses collectifs de recherche, INRAE met en oeuvre une recherche finalisée, associant science fondamentale et appliquée, approches disciplinaires et interdisciplinaires. L’institut s’appuie sur un dispositif d’infrastructures de recherche et d’unités expérimentales unique en Europe. INRAE adopte résolument les démarches de science ouverte et participative associant toujours plus les citoyens. Partenaire de 33 sites universitaires, il participe au dynamisme de l’écosystème de recherche et d’enseignement supérieur national, en contribuant aux politiques de site et aux Alliances de recherche. Son réseau international lui permet de collaborer avec les meilleures équipes en Europe et dans le monde.

Au service de l’intérêt général, INRAE s’engage à respecter, dans la conduite de ses travaux de recherche et dans son management, les principes et les valeurs éthiques et déontologiques de responsabilité, impartialité, intégrité, dignité et probité. Il intègre également le développement durable dans toutes ses activités.
 

Par cette fusion et en s’appuyant sur des partenariats avec l’ensemble des parties prenantes, INRAE ambitionne des plus-values notoires, notamment pour les sciences de l’eau, les approches à l’échelle des territoires, la conservation et la restauration de la biodiversité, l’anticipation et la gestion des risques ou l’agriculture numérique, pour le développement durable des systèmes agricoles, alimentaires, aquatiques et forestiers ou des territoires.

Philippe Mauguin "J’ai le plaisir de vous souhaiter mes vœux les plus sincères de bonne et nouvelle année pour 2020, année exceptionnelle marquée par la création d’INRAE"

 

1 Institut National de la Recherche Agronomique

2 Institut national de recherche en Sciences et Technologies pour l’Environnement et l’Agriculture

En savoir plus

Biodiversité

Gérer les forêts de manière durable : une nécessité urgente

Les forêts sont fortement impactées par les changements globaux. Or, elles jouent un rôle clé dans de nombreux processus écologiques et fournissent une grande quantité de services. Les scientifiques de l’Inra et d’Irstea promeuvent par le biais de leurs travaux une gestion durable et raisonnée de ces écosystèmes précieux.

25 novembre 2019

Agroécologie

L’eutrophisation : mieux comprendre pour mieux gérer

Marées vertes, prolifération d’algues, parfois toxiques, dans des lacs, cours d’eau ou zones côtières sont des manifestations d’eutrophisation des milieux aquatiques. Une expertise scientifique collective a été conduite sur ce sujet par le CNRS, l’Ifremer, l’Inra et Irstea, à la demande des ministères en charge de l’Agriculture et de l’Environnement. Elle a livré ses conclusions lors d’un colloque le 19 septembre 2017.

12 décembre 2019

Agroécologie

Conscience animale : des connaissances nouvelles

Les animaux peuvent-ils éprouver des émotions ? Ont-ils une histoire de vie ? L’Inra (Délégation à l'Expertise scientifique collective, à la Prospective et aux Etudes) s’est saisi de ces questions en réalisant une expertise scientifique collective sur la conscience animale, à la demande de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire (EFSA). Les résultats ont été présentés aux représentants des pays membres du réseau européen sur le Bien-Etre animal et de l’EFSA le 11 mai 2017 à Parme (Italie).

12 décembre 2019