Agroécologie 2 min

Alternatives opérationnelles aux néonicotinoïdes contre la jaunisse de la betterave sucrière : Plan national de Recherche et Innovation remis au ministre Julien Denormandie

COMMUNIQUE DE PRESSE - Ce mardi 22 septembre, Philippe Mauguin, Président directeur général d’INRAE et Alexandre Quillet, Président de l’ITB, ont remis à M. Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation le plan national de Recherche et Innovation pour trouver des solutions alternatives aux néonicotinoïdes opérationnelles contre la jaunisse de la betterave sucrière.

Publié le 22 septembre 2020

illustration Alternatives opérationnelles aux néonicotinoïdes contre la jaunisse de la betterave sucrière : Plan national de Recherche et Innovation remis au ministre Julien Denormandie
© Cheick Saidou - agriculture.gouv.fr

A la demande du ministre de l’agriculture et de l’Alimentation, INRAE et l’ITB ont travaillé depuis le 8 août à un plan national Recherche et Innovation afin de trouver des solutions alternatives aux néonicotinoïdes (NNI) opérationnelles contre la jaunisse de la betterave sucrière.

La situation d’ampleur inédite observée cette année avec des attaques massives de pucerons verts porteurs de virus de la jaunisse sur les betteraves, après un hiver exceptionnellement doux, a occasionné des baisses de rendements significatives dans certaines régions.

INRAE et l’ITB conduisent depuis plusieurs années des recherches pour comprendre les mécanismes des viroses sur les grandes cultures et en particulier les betteraves et sur des moyens de lutte alternatifs aux NNI. Si des pistes prometteuses ont été identifiées, il n’existe pas à ce jour de traitements à l’’efficacité comparable aux NNI opérationnels à grande échelle et il est indispensable d’amplifier les efforts de recherche et innovation.

Le plan remis ce jour à Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation par les présidents d’INRAE et de l’ITB a pour objet de de renforcer les efforts de recherche et d’innovation autour de 4 grands axes :

  • Amélioration de la compréhension de la situation sanitaire
  • Identification et démonstration des solutions à l’échelle de la culture
  • Identification et démonstration des solutions de régulation à l’échelle de l’environnement des plantes, des cultures et des paysages
  • Transition vers un modèle économique durable

Ce plan national de recherche et d’innovation (PNRI) bénéficiera d’un financement public additionnel de 7 millions d’euros sur 3 ans, pour un montant global supérieur à 20 M avec les co-financements d’INRAE, de l’ITB et des semenciers. Il permettra de coordonner un effort de recherche sans précédent focalisé sur la jaunisse de la betterave sucrière pour apporter des solutions opérationnelles aux agriculteurs.

En savoir plus

Biodiversité

Néonicotinoïdes : malgré le moratoire de l'UE, un risque persiste pour les abeilles

COMMUNIQUE DE PRESSE - Depuis 2013, un moratoire de l’Union européenne (UE) impose des restrictions à l’usage de trois néonicotinoïdes jugés nocifs pour les abeilles dans les cultures prisées de ces insectes. Cependant, des chercheurs du CNRS, de l’Inra et de l’Institut de l’abeille (ITSAP) viennent de montrer que des résidus de ces insecticides, notamment l’imidaclopride, restent détectables dans le nectar de colza de 48 % des parcelles étudiées, avec d’importantes variations selon les années. L’évaluation du risque pour les abeilles, basée sur les modèles et paramètres des agences sanitaires, a montré que 3 années sur 5, jusqu’à 12 % des parcelles présentaient une contamination pouvant entrainer la mort de 50 % des abeilles et bourdons les visitant. Ces travaux sont publiés en ligne le 28 novembre 2019 sur le site de Science of the Total Environment.

18 décembre 2019

Agroécologie

Usages et alternatives au glyphosate dans l'agriculture française

Suite à la lettre de saisine des Ministres de l’Agriculture et de l’Alimentation, de la Transition écologique et solidaire, de la Santé, et de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation du 2 novembre dernier, INRAE a remis le 30 novembre 2017 aux Ministres concernés son rapport sur les usages et les alternatives au glyphosate dans l’agriculture française.

13 décembre 2019