Société et territoires 1 min

Abraham Escobar Gutiérrez est nommé président du centre Inra Nouvelle-Aquitaine-Poitiers

COMMUNIQUE DE PRESSE - Le 1er janvier 2019, Abraham Escobar Gutiérrez a été nommé président du centre Inra Nouvelle-Aquitaine-Poitiers. Il succède à Jean-Marc Chabosseau qui part à la retraite après huit années passées à la présidence du centre Inra.

Publié le 22 septembre 2019

illustration Abraham Escobar Gutiérrez est nommé président du centre Inra Nouvelle-Aquitaine-Poitiers
© INRAE

Abraham Escobar Gutiérrez, président du centre Inra Nouvelle-Aquitaine-Poitiers
Abraham Escobar Gutiérrez, président du centre Inra Nouvelle-Aquitaine-Poitiers

Abraham Escobar Gutiérrez (55 ans) a travaillé sur une large palette de sujets en agronomie au cours de sa carrière de chercheur. De la culture du sorgho pour l’alimentation du bétail, jusqu’à la modélisation de la croissance des plantes en fonction de leur environnement, il a exploré le monde végétal de l’échelle de la cellule à celle de la parcelle pour répondre aux défis d’une agriculture durable dans un contexte de changement climatique. Familier du centre de recherche Inra Nouvelle-Aquitaine-Poitiers, il était chercheur depuis 17 ans sur le site de Lusignan, à l’Unité de recherche pluridisciplinaire prairies et plantes fourragères.

Agronome franco-mexicain, Abraham Escobar Gutiérrez s’est formé et a acquis de l’expérience professionnelle dans différents pays. Il a obtenu un Master en Science du sol au Mexique, un doctorat à l’Université de Poitiers, une Habilitation à Diriger des Recherches à l’Université de Caen puis un Master of business administration (MBA) – diplôme international de gestion et de management des entreprises – à l’Université de Warwick, au Royaume-Uni. Il est membre des Comités d’experts spécialisés « Risques biologiques pour la santé des végétaux » et « Matières fertilisantes et supports de culture » pour l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

À propos du centre Inra Nouvelle-Aquitaine-Poitiers

Le centre Inra Nouvelle-Aquitaine-Poitiers rassemble environ 230 personnes dans 10 unités implantées à Lusignan et Rouillé (86), à Chizé (79), au Magneraud et à Saint-Laurent-de-la-Prée (17). Ses recherches et ses expérimentations portent sur l’agroécologie et la gestion durable des prairies, des productions animales et des territoires. Différentes formes d’agriculture sont prises en compte, avec une orientation forte vers des alternatives aux modèles conventionnels, vers l’élevage en agriculture biologique et vers la polyculture-élevage.

Les travaux du centre Inra s’inscrivent dans les priorités du territoire régional : l’équilibre cultures-élevage, le changement climatique, la préservation de la ressource en eau et de la biodiversité, ainsi que la compétitivité des secteurs agricoles et agroalimentaires. En s’appuyant sur une discipline émergente, l’agroécologie, ils répondent à un chantier prioritaire pour l’Inra d’ici à 2025 : améliorer les composantes économiques, environnementales et sociales de l’agriculture.

 

En savoir plus

Société et territoires

Quelle transition numérique pour l’Enseignement supérieur et la Recherche ?

COMMUNIQUE DE PRESSE - Le 27 juin 2019 a été dévoilée une étude dédiée à la « transition numérique et aux pratiques de recherche et d’enseignement supérieur » menée par l’Inra et l’Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France, Agreenium. Cette prospective met en évidence 4 scénarios présageant l’avenir de l’enseignement supérieur et de la recherche au vu des évolutions possibles de l’usage des outils numériques, à toutes les échelles. Si l’idée d’un tout numérique semble peu plausible, les outils de nouvelle génération inviteront les institutions à définir une stratégie collective pour intégrer le numérique dans notre société en transition.

23 décembre 2019

Olivier Lalouette, le goût de l’appui

Olivier Lalouette est depuis 2010 l’administrateur du Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation, à Dijon. Aidé d’une équipe de 15 personnes, c’est lui qui coordonne avec brio les services d’appui de cette UMR (AgroSup Dijon, CNRS, Inra, université de Bourgogne) spécialisée dans l’étude du comportement alimentaire, de sa régulation et des conséquences sur le bien-être et la santé. Il reçoit le laurier 2019 d’appui à la recherche de l’Inra.

27 décembre 2019

Fabrice Marty, directeur général délégué aux Ressources d’INRAE

Aujourd’hui directeur général délégué aux Ressources d’INRAE, Fabrice Marty était précédemment, en 2017, devenu directeur général délégué de l’Inra pour l’appui à la recherche, à 48 ans. Il est un fidèle de l’Inra depuis plus de 20 ans, entré par la recherche avec une thèse d’économie sur les filières de qualité et d’origine. Conseiller de la présidence en 2001, DG du Groupe d'étude et de contrôle des variétés et des semences (GEVES) en 2004, DRH depuis 2012, il a construit sa personnalité professionnelle au gré d’expériences variées et structurantes dans et en dehors de l’Institut.

27 décembre 2019