Agroécologie, dispositifs

Innovation, transfert

  • L’Institut Carnot Plant2Pro fédère les acteurs de la recherche et de la R&D notamment ceux des grandes cultures céréalières, oléo-protéagineuses et de la vigne pour proposer une offre pluridisciplinaire, cohérente et unifiée aux industriels des secteurs des semences et plants, de la protection des cultures, du développement et du conseil en agriculture et, de l’agriculture de précision.
  • Le Consortium Public-Privé Biocontrôle, créé en 2016, fédère 49 partenaires publics, privés, instituts techniques et pôles de compétitivité, pour explorer de façon précompétitive des voies nouvelles de biocontrôle, assurer une veille réglementaire, partager des ressources microbiologiques.

Dispositif de partenariat élargi

  • Territoire d’innovation Occitanum (centres INRAE Occitanie-Montpellier et Toulouse). L’ambition du projet est de mobiliser les outils numériques pour accélérer la transition agroécologique dans les exploitations, mieux connecter citoyens-consommateurs et agriculteurs, tout en réduisant les inégalités d’accès aux solutions numériques). Les moyens envisagés sont des dispositifs locaux articulés avec un centre de compétences et de ressources. Lire l'article.

Infrastructures de recherche

  • L’Infrastructure Phenome INRAE fournit à la communauté scientifique végétale une infrastructure de phénotypage haut débit pour caractériser les génotypes des principales espèces agronomiques, sous divers scénarios environnementaux associés aux changements globaux. Elle dispose de 11 installations (conditions contrôlées, champs équipés, omiques) réparties sur cinq sites en France. Elles sont équipées avec des outils d’imagerie 3D ou fonctionnelle, de plantes en conditions contrôlées et de couvert au champ (phénomobiles et drones). 
  • L’Infrastructure AnaEE-France (Analyse et Expérimentations sur les Ecosystèmes) offre à la communauté scientifique, aux entreprises et aux organisations issue de la société civile un accès complet à l’étude des écosystèmes terrestres et aquatiques au travers de ses plateformes expérimentales distribuées sur tout le territoire national et les DOM TOM. Elle accompagne également les projets en proposant des analyses sur ses plateformes analytiques et des pipelines de modélisation. L’infrastructure regroupe notamment les réseaux SOERE ACBB (évolution à pas de temps long, plus de 20 ans, du système sol-végétation, afin entre autres de pouvoir quantifier les capacités de séquestration du C dans les sols) et SOERE PRO  (effets du recyclage de produits résiduaires organiques (PRO) sur les écosystèmes cultivés).

Réseaux d’observation et d’expérimentation

  • Les Zones Ateliers (ZA) sont des réseaux de sites ateliers. Elles se focalisent autour d’unités fonctionnelles (un fleuve et son bassin versant, ou un paysage - agricole ou urbain - de l'antarctique à l'Afrique subsaharienne, ou encore un environnement caractérisé par une irradiation chronique). Les observations et expérimentations alimentent des recherches pluridisciplinaires sur le long terme, notamment sur l’agroécologie à l’échelle du paysage, du territoire.
  • Le Pôle THEIA a pour vocation de faciliter l’usage des images issues de l’observation des surfaces continentales depuis l’espace. Il a été créé fin 2012 par 9 institutions publiques françaises impliquées dans l’observation de la terre et les sciences de l’environnement.

Plateformes de modélisation

Les unités d’INRAE ont développé plusieurs plateformes de modélisation couvrant l’ensemble des champs d’investigation, d’espace et de temps de l’Institut, avec une stratégie engagée de partage et de réutilisation des modèles. Leur utilisation est ouverte à l'ensemble de la communauté scientifique. On peut notamment citer :

  • RECORD (REnovation et COoRDination de la modélisation de cultures pour la gestion des agrosystèmes) : plateforme de modélisation et de simulation informatique dédiée à l'étude des agroécosystèmes.
  • Sol virtuel : plateforme regroupant un ensemble de logiciels sur le fonctionnement physique, biogéochimique et biologique des sols et de l’interface sol-plante.
  • MEANS : plateforme d’analyse multicritère de la durabilité des systèmes de production et de transformation des produits agricoles. MEANS met à disposition des outils de calcul et des bases de données nécessaires à la réalisation d’analyses multicritères.
  • OpenFLUID : plateforme logicielle de modélisation et de simulation du fonctionnement des paysages complexes, principalement focalisée sur les flux.
  • Open Alea : plateforme dédiée principalement à la communauté de recherche sur les plantes, avec un accent particulier sur la modélisation de l'architecture des plantes à différentes échelles.
  • STICS : simulateur multidisciplinaire pour les cultures standard. Il modélise, à l’échelle de la parcelle, le développement d’une culture, voire de cultures associées (c’est-à-dire plusieurs espèces cultivées en même temps) ou encore d’une succession culturale, en fonction de tous les paramètres agronomiques : climat, sol, et pratiques agricoles.

 Domaines d’innovation en lien avec la thématique Agroécologie

  • Sol, Eau, effluents
  • Plantes : caractérisation, sélection et produits
  • Biocontrôle
  • Élevage de précision
  • Génétique animale
  • Agriculture numérique

En savoir plus sur les domaines d'innovation