illustration Sandrine Vinzant, directrice de la communication d’INRAE
© INRAE

3 min

Sandrine Vinzant, directrice de la communication d’INRAE

Sourire aux lèvres, attentive et accessible à ses interlocuteurs, Sandrine Vinzant affiche une sérénité bienvenue au regard des nombreuses sollicitations faites à un institut dont les recherches touchent à l’alimentation, l’agriculture et l’environnement. Forte d’une longue expérience en communication et relations publiques, elle devient directrice de la communication d’INRAE au 1er janvier 2020, après avoir, durant 3 ans, été celle de l’Inra et accompli précédemment un riche parcours au sein du ministère de l'Alimentation et de l'Agriculture.

Publié le 09 décembre 2019

Revivifier et organiser la communication interne, donner plus de cohérence à l’image de l’Inra pour ses différents publics, mieux travailler avec le réseau des communicants sur l’ensemble du territoire,  lancer et accompagner une fusion, … les chantiers qui attendaient Sandrine Vinzant dès son arrivée à l’Inra, en janvier 2017, étaient aussi passionnants que structurants… des challenges à la portée de celle qui était précédemment conseillère chargée de la communication et des relations avec la presse au sein du cabinet du ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt et porte-parole du gouvernement.

Des chantiers aussi passionnants que structurants

Dès son arrivée à l’Inra, Sandrine apporte son appui au nouveau PDG de l’institut, qui « incarne » et porte la nouvelle stratégie de l’institut, ceci en prenant en compte les recommandations du rapport d’évaluation de l’institut publié quelques temps avant qu’il ne défende sa candidature. Elle s’attache à connaître les réseaux de communicants et les outils de communication existants, particulièrement foisonnant dans un institut de recherche aux multiples partenariats. En s’entourant des différents acteurs et avec la DRH, elle met en place un plan de communication interne qui donne plus de cohérence entre les outils existants, dote l’institut d’un nouveau portail intranet national et engage une réflexion puis une expérimentation autour d’un réseau social collaboratif d’entreprise. Du porteur de projet au responsable d’unité, en passant par les centres et départements, … nombreux sont les intervenants qui assurent un rôle dans la communication et l’image de l’Inra. Ce foisonnement rend parfois difficile la perception globale de l’image par nos publics et Sandrine s’attache, à travers la refonte du site internet, à développer la cohérence en évitant la superposition des messages et des outils. La fusion est l’occasion d’étendre le chantier de refonte de l’internet au futur institut et de repenser l’organisation du service, à l’écoute des différentes demandes internes. Le développement des relations publiques tient également une place essentielle.

Précédemment attachée principale d’administration centrale, Sandrine Seban est forte d’une longue expérience dans la fonction publique d’état. En poste au sein du Ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt depuis 1994, c’est en 2000 qu’elle rejoint l'administration centrale, où elle occupe successivement différents postes en communication institutionnelle et technique : chef du département des relations publiques et campagnes (2000-2003), chargée de mission et de communication à la direction générale des politiques économique et internationale (2003-2007) et chef du département de la communication et des réseaux à la délégation à l’information et à la communication (2008-2012).