Infrastructures et plates-formes du centre Val de Loire

Avec 264 agents travaillant dans une unité expérimentale ou de service, le centre porte un très important dispositif expérimental réparti sur près de 1500 hectares dont plus de 720 sont propriété de l’institut. 75000 m² de bâtiments d’élevage et de serres complètent ce dispositif.

En milieu confiné, la Plate-forme d’infectiologie expérimentale (PFIE) dispose d’installations de niveaux 2 et 3. Le laboratoire de quarantaine NS2 pour les insectes potentiellement envahissants (URZF) et le Lica, Laboratoire d’ingénierie cellulaire de l’arbre (UMR BioForA) couplant laboratoire et serre de niveau de confinement 2, complètent ce dispositif. 

Sur le terrain, des études d’agroécologie en lien avec la chambre d’agriculture, sont mises en place, notamment sur la complémentarité entre élevage et sols. L’unité de méthanisation implantée sur Nouzilly par la société Cap Vert Energie est un outil complémentaire pour des études sur les impacts de l’insertion de la méthanisation sur le bilan Carbone et Azote en exploitation polyculture élevage.

Le centre porte plusieurs plates-formes technologiques :

  • La plate-forme d’infectiologie expérimentale (PFIE), labellisée IBiSA et ISO9001, qui permet l’étude des maladies infectieuses en utilisant des dispositifs d’imagerie en milieu confiné et est insérée dans l’infrastructure Emerg’In d’étude des maladies infectieuses inscrite sur la feuille de route du ministère 
     
  • La plate-forme INRAE-CHRU-Université de Tours de Chirurgie et imagerie pour la recherche et l’enseignement (Cire) labellisée IBiSA et ISO 9001, dotée d’une IRMd’un scanner et d’un service de spectrométrie de masse, permet de développer des méthodologies innovantes tout en réduisant le nombre d’animaux et affinant les observations, en lien avec les règles des 3R  d’éthique (Réduire les effectifs animaux, Raffiner les mesures réalisées et Remplacer l’expérimentation animale)
     
  • La plate-forme PESAa sur les Echanges Sol - Atmosphère dans les sols agricolesinsérée dans le réseau régional de plates-formes environnementales PIVOTS, permet d’étudier les interactions entre services écosystémiques ; celle-ci comporte notamment le simulateur de pluie 
     
  • La plate-forme Génobois permet le phénotypage à haut débit des propriétés du bois et de sa résistance à la sécheresse notamment par spectroscopie par proche infrarouge 
     
  • L’unité de service InfoSol abrite le Conservatoire européen des échantillons de sols (CEES), assure la gestion des systèmes d’information nationaux sur les sols et participe aux observatoires de recherche en environnement et des pratiques agricoles (voir le site du GIS Sol)

Toutes ces infrastructures collectives sont ouvertes à l’ensemble de l’institut et à ses partenaires