illustration Référente Egalité Diversité : un nouveau challenge pour Caroline Anais
© INRAE

Référente Egalité Diversité : un nouveau challenge pour Caroline Anais

Responsable Ressources humaines, responsable Formation et correspondante Handicap du centre Antilles-Guyane depuis 2015, Caroline Anaïs a su mettre au service d’INRAE, sa capacité à communiquer et aller vers les autres. En 2020, elle est devenue référente Egalité Diversité.

Publié le 04 mars 2021

C’est en 1987, que Caroline Anais débute sa carrière à l’Inra, devenu depuis INRAE, au cœur du centre Antilles-Guyane après des études agricoles. Pour celle qui a grandi dans une famille proche de la nature et pratiquant l’élevage d’animaux, le choix d’une filière agricole était alors évident.

Du végétal à l’animal

Elle assure pendant 12 ans la responsabilité d’une unité de productions de semences sur le domaine expérimental végétal du centre (Unité expérimentale de Godet).

Déjà autonome, Caroline Anais encadre une équipe de 6 à 8 personnes dont deux agents permanents. Elle a ainsi contribué à la mise en place de l’ensemble des équipements nécessaires au fonctionnement d’une unité de semences de maïs,tournesol , sorgho , soja destinées à des unités de métropole et réalisées en contre saison en Guadeloupe (semoir, batteuse, séchoir, enrobeuse…).

En 1999, elle revient à ses premières amours, la production animale, grâce à une mobilité dans l’unité expérimentale en production animale du centre. Elle y assure le suivi des maternités de l’élevage porc. Très vite, d’autres missions et responsabilités telles que la mise en œuvre et le suivi des protocoles expérimentaux en même temps que la gestion informatique du secteur porcin lui sont confiées.

Une femme dans le milieu agricole

Etre un manager afin de maintenir la cohésion et la communication au sein de l’équipe 

En 2004, elle devient directrice adjointe de l’unité expérimentale PTEA (Plateforme tropicale en expérimentation animale). « J’ai vite compris, au cours des premiers mois de ma prise de fonctions que, pour assurer au mieux cette mission, il faut à la fois des qualités de gestionnaire, être un bon technicien dans le domaine de l’élevage, et enfin et surtout, être un manager afin de maintenir la cohésion et la communication au sein de l’équipe ». Caroline s’applique ainsi à développer toutes ces qualités déjà en latence chez elle.

« Si les débuts ont été difficiles, je suis parvenue en faisant preuve d’humilité et de patience à une légitime reconnaissance auprès de l’équipe ». En privilégiant le respect, la communication et l’écoute, Caroline a permis à chaque agent de s’exprimer, de s’épanouir dans ses activités, et de progresser dans ses missions.

« Être une femme dans le milieu agricole, et même dans le domaine de la recherche, est un double challenge, celui de réussir et de réussir en tant que femme ». Le travail en milieu agricole nécessite de bonnes qualités physiques, mais elles ne font pas tout. Ne rechignant pas pour autant à prendre sa part, Caroline a su mettre en avant ses qualités humaines, techniques et ainsi gagner sa légitimité en tant que manager et en tant que femme manager. Bien qu’entourée d’hommes depuis le début de sa carrière dans l’institut, elle n’a jamais rencontré de réels comportements discriminatoires à son égard. Au contraire, Caroline a plutôt été accompagnée, soutenue et félicitée dans son parcours.

Une carrière à prendre soin des autres

Son goût pour les relations humaines, le contact avec l’autre, l’amènent ainsi en 2015 au poste de responsable RH, responsable Formation et Correspondante Handicap. « Mon arrivée au service RH du centre ne m’a pas posé question. Même si ma formation initiale ne m’y avait pas préparé, mon expérience du terrain et ma connaissance du centre m’ont aidée à me positionner et à embrasser ces nouvelles fonctions à bras le corps ».

Confrontée à de nombreuses situations professionnelles et personnelles pas toujours simples à gérer, Caroline s’emploie à leur résolution avec enthousiasme, empathie et détermination. Elle y trouve ainsi de grandes satisfactions.

La mission Egalité Diversité s’inscrit dans la continuité des actions que j’ai menées jusqu’à présent

C’est donc tout naturellement qu’elle accepte aujourd’hui sa nouvelle mission de référente Egalité Diversité pour le centre Antilles-Guyane. « Cette mission s’inscrit dans la continuité des actions que j’ai menées jusqu’à présent et s’explique par la volonté de permettre à toutes et tous de réussir, d’avancer, de s’épanouir sans subir de discriminations d’aucune sorte. L’envie qui m’anime, est de lever les tabous, les idées reçues, les a priori sur les situations, les personnes, les discriminations qui pourraient encore voir le jour dans nos vies quotidiennes professionnelles et personnelles ».

Le centre Antilles-Guyane est composé d’une grande diversité de personnes, de métiers. Tous travaillent ensemble, en cohérence, pour la réussite des ambitions d’INRAE. Dans sa position, Caroline considère tout le monde avec la même bienveillance.

« Les actions que je souhaite mettre en place s’inscrivent dans l’objectif d’œuvrer pour une meilleure prise en compte de la diversité au sein de notre centre, diversité ethnique, culturelle, religieuse, professionnelle grâce à des actions de sensibilisation au contexte culturel local, sensibilisation au handicap, en permettant l’expression de tous et le partage des idées. »

« Après 34 ans dans cette maison devenue mienne, je suis enthousiaste à l’idée de relever ce nouveau challenge, un de plus dans mon parcours que j’aborde avec sérénité et plaisir. »

 

 

Catherine OdetRédactrice

Contact

Caroline Anaïs Responsable RH et Formation permanenteUSDAR

Le centre