31 mars 02 avril 2020

Tours (37)

Symposium Immunité innée des structures biominéralisées : compromis ou synergies ?

Symposium centré sur les mécanismes de défense innée mis en place par différents systèmes biominéralisés (biologie comparée entre coquille d’œuf, corail, os, etc.). Ce symposium est organisé par l'agence Le Studium, en collaboration avec l'unité mixte de recherche Biologie des oiseaux et aviculture (UMR BOA - INRAE, Université de Tours), dans le cadre de l’accueil du professeur Maxwell Hincke (Le Studium Professorship, 2018-2021) dont le projet vise à étudier les différents acteurs de l'immunité innée de l’œuf et leur évolution au cours du développement embryonnaire de l’oiseau (modèle « poulet »).

illustration Symposium Immunité innée des structures biominéralisées : compromis ou synergies ?
© INRAE

Hôtel de Ville
Boulevard Heurteloup
37000 Tours

Les structures biominéralisées des organismes vivants sont des barrières physiques essentielles contre les pressions microbiennes et environnementales et font partie intégrante de l’immunité innée. L’identification des acteurs de l'immunité de ces structures très diversifiées et l’étude de leur plasticité représente un défi de taille pour les chercheurs qui tentent de comprendre le rôle des structures biominéralisées dans l’immunité. En effet, il est de plus en plus évident que les molécules de l’immunité ont un rôle à la fois dans la régulation de la biominéralisation et dans la résistance aux agents pathogènes. Cette prise de conscience résulte de travaux obtenus dans des modèles aussi divers que les hémocytes des bivalves marins ou la coquille de l'œuf d’oiseau qui se déminéralise au cours de l’incubation pour fournir les minéraux essentiels à la minéralisation du squelette de l’embryon.  D’autres systèmes comme les coraux de récif, dans lesquels la calcification est couplée à l'activité photosynthétique de leurs symbiotes, ou les cnidaires dont les processus immunitaires en réponse aux stress abiotiques sont de plus en plus impliqués dans la perte de symbiose et le blanchissement des coraux, doivent adapter leur système immunitaire inné pour atteindre cette tolérance et accompagner ces changements.

Cette conférence vise à réunir des scientifiques travaillant sur différents organismes ou systèmes biominéralisés, pour un échange de points de vue sur la fonction immunitaire innée des structures calcifiées et le rôle de certains gènes / protéines spécifiques à certaines espèces, ou conservés au cours de l’évolution, dans ces fonctions essentielles à la survie de nombreuses espèces.

Organisateurs

  • Prof. Maxwell Hincke, Professeur de recherche LE STUDIUM, Innovation en éducation médicale et médecine cellulaire et moléculaire, Université d'Ottawa (Canada)… EN RÉSIDENCE CHEZ : Unité mixte de recherche Biologie des oiseaux et aviculture (UMR BOA)  / Centre INRAE Val de Loire, Université de Tours - France, dans l’équipe « Défenses de l’œuf, Valorisation, Evolution (DOVE) »
  • Dr Sophie Réhault-Godbert, équipe « Défenses de l’œuf, Valorisation, Evolution (DOVE), Unité mixte de recherche Biologie des oiseaux et aviculture (UMR BOA) / Centre INRAE Val de Loire, Université de Tours - France

Présentation du symposium

En savoir plus

Revue sur l’évolution des défenses de l’œuf au cours du développement embryonnaire :
Hincke MT, Da Silva M, Guyot N, Gautron J, McKee MD, Guabiraba-Brito R, Réhault-Godbert S.
Dynamics of Structural Barriers and Innate Immune Components during Incubation of the Avian Egg: Critical Interplay between Autonomous Embryonic Development and Maternal Anticipation. J Innate Immun. 2019;11(2):111-124. doi: 10.1159/000493719. Epub 2018 Nov 2. Review.
https://www.karger.com/Article/Pdf/493719

Sophie Réhault-GodbertINRAE - UMR BOA (Biologie des oiseaux et aviculture)