Société et territoires 5 min

Occitanum et Littoral+, 2 projets lauréats "Territoires d'Innovation" pour Montpellier

Ce mardi 28 janvier, les délégations des projets lauréats à l’appel "Territoires d’Innovation" (PIA) étaient conviées au Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales pour leur première réunion. INRAE est porteur ou partenaire de 7 projets sur les 24 distingués. Parmi eux, 2 projets Territoires d’Innovation impliquent le centre INRAE Occitanie-Montpellier et 9 de ses unités : Occitanum, le Living Lab Agroécologie Numérique, porté par INRAE, et Littoral+, projet pour la préservation du littoral et la croissance bleue, porté par la Région Occitanie.

Publié le 28 janvier 2020

illustration Occitanum et Littoral+, 2 projets lauréats "Territoires d'Innovation" pour Montpellier
© INRAE

Occitanum, un laboratoire d’usages pour l’agroécologie numérique

Forte de sa production agricole et d’une population en croissance, la Région Occitanie s’est engagée dans une transition alimentaire volontariste à travers son  Pacte Régional pour une Alimentation Durable en Occitanie  pour répondre à une demande sociétale forte et accompagner la transformation de la filière agricole. Il s’agit de réussir la convergence d’une transition de l’agriculture (agroécologie, adaptation au changement climatique, revenu et attractivité, etc.) et une transition alimentaire (approvisionnement de proximité, qualité et sécurité des aliments…).

Dans ce cadre, le projet Occitanum propose de mobiliser les technologies numériques pour accélérer la transition agroécologique, permettre aux agriculteurs de retrouver un revenu et offrir aux populations un accès à une alimentation locale et durable. Le projet expérimentera des solutions nouvelles en grandeur nature grâce à un « living lab en archipel » sur plusieurs territoires, c’est-à-dire  un laboratoire d’usages qui associera au cœur de chaque territoire et par filière des agriculteurs, des entrepreneurs, des consommateurs et des chercheurs.

Occitanum associe les experts INRAE de l’approche territoriale et des AgTech en région

Les spécialistes de l’approche territoriale et des AgTech d’INRAE Occitanie-Montpellier et d’INRAE Occitanie-Toulouse sont associés dans ce projet. Le collectif de pilotage rassemble aussi les chambres d’agriculture de la Région, COOP de France, la préfecture de Région et ses services, Montpellier SupAgro, Acta-les instituts techniques et le pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation. Au total, ce sont 40 acteurs régionaux de l’agriculture et de l’alimentation qui collaboreront, entreprises de l’AgTech, associations d’agriculteurs et de consommateurs, acteurs du développement et des collectivités territoriales, accompagnés par les chercheurs et les acteurs régionaux de l’innovation en agriculture.

 

Un living-lab en archipel pour innover par filière au sein des territoires

L’ambition d’Occitanum ? Inventer des services ou outils numériques pour faciliter le déploiement de pratiques agroécologiques et des systèmes alimentaires territorialisés, transformer les territoires en renouant le lien agriculture–société, garantir la valeur économique et sociétale des outils et services développés en sécurisant leur acceptabilité à travers des démarches d’innovation ouvertes.

Pour cela, le projet mettra en place 7 « Open Labs », écosystèmes d’innovation, d’expérimentation et de démonstration, sur une douzaine de sites. Ces laboratoires d’usages travailleront sur les productions majeures de la région Occitanie, chacune avec leurs enjeux. Il s’agira : 

  • De préparer la viticulture aux enjeux climatiques et environnementaux,(sites de l’Ouest Montpellier et du Gaillacois –Tarn)
  • D’accompagner les grandes cultures vers l’agroécologie et diversifier les revenus,(sites du Gers et du Lauragais- Haute-Garonne)
  • De produire avec sobriété en arboriculture et de diversifier les revenus (sites du Tarn-et-Garonne et limite Gard-Hérault)
  • D’aider l’élevage à améliorer le bien-être animal et valoriser les systèmes herbagers (sites dans le Nord de Occitanie et en Ariège)
  • Via l’apiculture, de rendre visible la biodiversité (sites dans le Lauragais- Haute-Garonne, et à terme en Occitanie)
  • De booster le maraîchage grâce à la robotique (site dans le Péri-urbain Toulouse- Agglo du Muretain)
  • De construire l’approvisionnement local par une logistique durable, dans le Péri-urbain Toulouse-Montpellier, et à terme en Occitanie

Les Open Labs : des laboratoires d'usage par filières

Aux côtés des usagers et des entrepreneurs, INRAE Occitanie mobilisera des chercheurs de plusieurs unités pluridisciplinaires pour évaluer les innovations testées et co-construites. A Montpellier cela concerne les UMRs MOISA, Innovation, SYSTEM, ITAP, TETIS, G-EAU, CEEM, SELMET et MISTEA, associées aux unités AGIR, DYNAFOR, MIAT et GENPHYSE de Toulouse. Le projet est évolutif, d'autres unités pourront le rejoindre.

Le projet Occitanum est en cours de déploiement.  Il sera officiellement lancé en juin 2020.

Chiifres-clés : 40 partenaires dont 8 organismes pilotes, 8 entreprises de l’AgTech, 13 unités de recherche pluridisciplinaires, 7 sites et 1 centre ressources. Un budget de 100 M€ (subventions et investissement

Des experts de la décision participative au service de Littoral+

Au sein du grand programme Littoral 21, Littoral+ est le 2ème projet Territoires d’Innovation lauréat dont le centre INRAE Occitanie Montpellier est partenaire, avec les contributions de l’UMR G-EAU « Gestion de l'Eau, Acteurs, Usages ».

Porté par le Conseil Régional d’Occitanie,  Littoral+ réunit 46 partenaires sur le thème de la transition énergétique et écologique, avec la volonté de faire de son littoral un territoire résilient pour et avec ses habitants. Il s’agira de mieux anticiper et prévenir les perturbations qui menacent le territoire, d’innover pour limiter sa vulnérabilité, d’associer l’ensemble de ses acteurs aux enjeux de résilience.

Ses objectifs ? Développer des solutions innovantes à destination des filières traditionnelles comme la conchyliculture ou la viticulture afin de les maintenir sur le territoire ; Gérer les ressources naturelles en temps réel et en prospective afin de répondre aux besoins des populations et de l’activité économique, notamment agricole, en s’appuyant sur le numérique et l’intelligence artificielle ; Favoriser l’émergence de nouvelles solutions d’aménagement du territoire et de l’habitat ainsi qu’une plus grande sécurité, grâce à de nouveaux outils d’alerte et aux living labs ; Développer la production d’énergies marines renouvelables ainsi que la production massive d’hydrogène pour servir de mobilités « à zéro émission de carbone » .

L’équipe Ingénierie de la participation et de la Décision (IPD) de l'UMR G-EAU accompagnera les actions du projet. Plus particulièrement, l’équipe de Nils Ferrand :

  •  pilotera l’action PATRéO - Plate-forme pour des Projets Participatifs d’Aménagement de Territoires Résilients en Occitanie.
    PATRéO inclue un réseau citoyen, des outils ad-hoc et une plateforme développée avec Résurgences R&D, partenaire historique de G-EAU.  Il s’agit de recherche expérimentale sur des instruments sociaux et décisionnels de participation multi-niveaux pour la co-conception et le pilotage de projets résilients. L’action se propose de : Structurer et répondre aux besoins croisés des opérateurs, élus, gestionnaires et habitants, selon une posture innovante ; Coupler et étendre des solutions sociales, informatiques et matérielles efficientes et durables ; Faire du suivi-évaluation multi-impacts (SEMI) un processus endogène d’engagement et pilotage.
  • contribuera  à l’action AATRE, pour construire des outils d’appui aux processus participatifs, numériques et présentiels, en lien avec Résurgences R&D (pilote) et l’Université Paul Valery de Montpellier.
    Il s’agira de (co-) construire des outils numériques pour : Planifier des projets ; Concevoir et administrer les processus participatifs selon une procédure « qualité » assistée ;  Aider la participation individuelle ; Evaluer le processus et ses impacts sociaux ; Analyser les données acteurs et processus et utiliser pour enrichir la participation.

Sélectionné dès 2018 dans le cadre de l’AMI « TIGA », le projet Littoral+ a déjà bénéficié d'un accompagnement et d'un appui financier en ingénierie de développement de projet pour affiner sa version lauréate Territoires d’Innovation en 2019. Son budget est de 1,9M€ de subventions de l’Etat (PIA) et un potentiel d’investissement de l’Etat de 15,2 M€.

Carole GiansilyChargée de communication

Contacts

Véronique Bellon-Maurel Responsable du projet Occitanum, Adjointe au Chef de département NUMM

Cécile Bruère Chef de projet OccitanumUMR ITAP

Nils Ferrand Responsable INRAE UMR G-EAU pour le projet Littoral+UMR G-EAU

Les centres

En savoir plus

Société et territoires

Analyse économique et financière des Projets de Territoire pour la Gestion de l'Eau (PTGE) à composante agricole

COMMUNIQUE DE PRESSE - Irstea publie un guide d’aide à la réalisation d’analyses économiques et financières des projets de territoire pour la gestion de l’eau (PTGE) à composante agricole, à l’attention des porteurs de projet, guide réalisé à la demande du Ministère de l’Agriculture et l’Alimentation avec la collaboration du Cirad.

20 décembre 2019

Société et territoires

3 questions à une jeune pousse : Lisode

Lisode est une société coopérative (SCOP) de service et de conseil spécialisée dans l’ingénierie de la concertation. Elle a fait partie des jeunes pousses qui ont grandi avec Irstea, et qui aujourd’hui, ont pris leur envol. Du développement organisationnel à la démocratie locale en passant par la gestion de l’eau et l’environnement, la société propose une ingénierie sociale, capable de prendre en compte les divergences d’intérêts, ainsi que les asymétries de pouvoir entre les acteurs. Rencontre avec Mathieu Dionnet, co-fondateur de Lisode.

17 décembre 2019